Le cheval breton : quand promotion rime avec préservation

Le cheval a toujours tenu une place importante dans notre région.

Son utilisation a évolué au fur et à mesure des époques, rendant nécessaire l’évolution de la race par la même occasion.
Son usage a été longtemps, d’une part, à vocation militaire, que ce soit en tant que monture ou pour tracter les pièces d’artillerie et d’autre part en tant qu’auxiliaire dans le domaine agricole.

C’est l’avènement du développement des routes, particulièrement avec l’implantation des auberges et autres relais de poste, qui a permis de diversifier les activités du cheval breton. Des différents croisements opérés au fur et à mesure des siècles, c’est le postier breton qui est devenu le fleuron de la race, avec une reconnaissance au niveau mondial, mais qui a failli disparaître de nos paysages au siècle dernier, en raison d’une industrialisation toujours de plus en plus importante.

Afin de relever le défi de la transition écologique, La Bouëxière s’est tournée vers le cheval breton.
Ainsi, les deux chevaux communaux, Oscar et Vezech du Perray permettent :
– d’entretenir les allées ensablées,
– d’effectuer le transport scolaire,
– de faire des travaux de débardage,
– l’arrosage des fleurs
– des promenades lors de différentes manifestations

Nous poursuivons cette démarche en accueillant cette année le concours départemental du cheval breton.
Cette manifestation se déroulera le samedi 31 août toute la journée.
Et le lendemain, vous pourrez venir admirer un concours de chevaux d’attelage.
Route de Servon, à côté de Roche Pointue.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×